Ressources d'autogestion

Reconnaître une dépression

Obtenir de l’aide

FAQ - questions fréquemment posées

Ressources d'autogestion

Reconnaître une dépression

Obtenir de l’aide

FAQ - questions fréquemment posées

Le risque de suicide

La dépression et le suicide sont fortement liés : 10-15% des patients souffrant d'une dépression sévère récurrente finissent par mourir par suicide. Entre 40 et 70% des patients déprimés ont des pensées suicidaires et plus de 90% des personnes qui se sont suicidées avaient souffert d’un trouble mental, la plupart d’entre eux d’une dépression. Les indicateurs d'un risque de suicide aigu incluent des annonces directes et indirectes de suicide.

Vous vous sentez éventuellement mal à l'aise d'aborder le sujet des pensées et des comportements suicidaires. Si vous pensez qu’il serait utile que la personne parle avec vous de ses pensées et si elle y est prête, il est important que vous créiez une atmosphère intime, par exemple en emmenant le patient à un endroit de la pharmacie où personne ne peut l'entendre. Cependant, si vous pensez que la personne songe sérieusement à se faire du mal, le mieux est d'adresser la personne à une évaluation médicale d'urgence et vous pouvez appeler le 112 si nécessaire.

L'utilisation de médicaments pour le suicide et pour les tentatives de suicide

La surdose de médicaments psychopharmacologiques est fréquemment utilisée dans le suicide soit pour induire la mort directement, soit pour faciliter l'utilisation de moyens plus radicaux tels que le saut depuis une hauteur, la noyade ou la pendaison.

L'intoxication aux médicaments est la première méthode de tentative de suicide tant chez les hommes que chez les femmes. L'accès aux médicaments par prescription ou en vente libre est un facteur important. Les hypnotiques et les tranquillisants sont utilisés le plus fréquemment, mais les analgésiques jouent également un grand rôle. Dans certains pays, les tailles des emballages ont été limitées afin d'éviter qu'une seule boîte de médicaments puisse contenir une dose potentiellement dangereuse ou mortelle.

En tant que pharmacien, vous pouvez aider à éviter l'abus de médicaments en étant attentif et en parlant avec le patient si de grandes quantités de médicaments sont demandées. Une attention particulière doit être portée aux cas où des médicaments ayant une létalité élevée à de faibles doses (p. ex. tricycliques, lithium) ont été prescrits à un patient.

Prévention Dépression Luxembourg