Ressources d'autogestion

Reconnaître une dépression

Obtenir de l’aide

FAQ - questions fréquemment posées

Ressources d'autogestion

Reconnaître une dépression

Obtenir de l’aide

FAQ - questions fréquemment posées

Evaluer le risque de suicide

La dépression et le suicide sont fortement liés : 10-15% des patients souffrant d'une dépression sévère récurrente finissent par mourir par suicide. Entre 40 et 70% des patients déprimés ont des pensées suicidaires et plus de 90% des personnes qui se sont suicidées avaient souffert d’un trouble mental, la plupart d’entre eux d’une dépression.

Les indicateurs d'un risque de suicide aigu sont une crise avec des marqueurs psychopathologiques tels que des pensées suicidaires pressantes, un sentiment de désespoir et d'impuissance, un sentiment de culpabilité inadéquat, un fort désir d'action ou de l'impulsivité, l'abus de drogues et d'alcool et des annonces directes ou indirectes de suicide.

Les médecins généralistes devraient demander directement au patient s'il a des pensées ou des projets suicidaires : la pratique a montré que ceci n'augmente pas la probabilité qu'il se fasse du mal et la personne en crise peut être soulagée de pouvoir parler de manière ouverte de ses soucis.

Si une personne est en crise suicidaire, impliquez des membres de la famille et des spécialistes et veillez à ce qu'on s'occupe de la personne en continu. Prenez contact avec le patient à des intervalles courts.

L'évaluation du risque de suicide est primordiale dans les cas sévères. Il est important que les médecins généralistes sachent comment évaluer le risque de suicide d'un patient.

Etes-vous intéressé(e) par une formation pour améliorer vos compétences en gestion du risque de suicide ? Laissez-nous un message ici (info-predinueaad.net).

Prévention Dépression Luxembourg